Actualités

Célébration de l'Aïd al Adha - Dispositions sanitaires et règlementaires

 

La célébration de la fête musulmane de l’Aïd al Adha aura lieu le 24 septembre. A cette occasion, les services de l’État, en relation avec les associations et les représentants du culte musulman, veillent à ce que les fidèles qui souhaitent participer à cette célébration puissent le faire dans les meilleures conditions possibles et dans le respect de la loi.

Ainsi, j’ai signé un arrêté pour la période du 15 au 27 septembre 2015, qui interdit d’une part, la détention et le transport d’ovins vivants par toute autre personne que celles dûment déclarées à l’établissement départemental de l’élevage et qui rappelle d’autre part, les dispositions réglementaires encadrant la pratique de l’abattage rituel des animaux de boucherie :

- l’abattage rituel d'animaux de boucherie est interdit en dehors d'un abattoir autorisé (la liste des abattoirs autorisés est disponible sur internet à l'adresse suivante. http://agriculture.gouv.fr/liste-des-etablissements-agrees-ce),

- l'abattage rituel en établissement agréé est réalisé par un sacrificateur autorisé par une des 3 mosquées habilitées à le faire et formé à cet effet. Au sein de l’Union Européenne, l’étourdissement des animaux préalablement à l’abattage est la règle. Cependant, conformément à la réglementation, une dérogation peut être accordée par le préfet, au vu d’un dossier permettant de s’assurer que l’abattage de l’animal se fera dans des conditions respectant le bien-être animal et limitant sa souffrance.

Cette année, l'abattoir SOCOPA au Neubourg, réservera l’abattage exclusivement aux seuls professionnels de la boucherie de la communauté musulmane et non plus aux particuliers comme ce fut le cas les années précédentes. Il est par conséquent, vivement conseillé de se rapprocher des circuits de marché au vif, à l’instar de celui organisé à Bouafles à partir du 10 septembre avec environ 150 places disponibles (02-32-53-04-17) ; L’entrée y sera gratuite. Les familles pourront venir y choisir et réserver leur mouton vivant. Tous les moutons achetés seront gardés et nourris dans un même élevage jusqu'à la veille de l’Aïd, où ils seront abattus à l'abattoir de Dreux dans le respect du culte. Les carcasses seront récupérées sur le site de Bouafles.

Afin de vérifier le respect de ces règles, des inspections en abattoir sont effectuées quotidiennement par les agents de la  direction de la protection des populations ( DDPPDirection départementale de la protection des populations). Des contrôles seront également organisés afin d’identifier d’éventuels sites de détention d’ovins non autorisés, en présence des forces de l’ordre qui procèderont par ailleurs, à de fréquents contrôles routiers.

Le Conseil Régional du Culte Musulman de Haute-Normandie répondra pour sa part, à toute demande sur les possibilités d’abattage d’animaux  dans les lieux autorisés.

René Bidal