Actualités

FORUM DES MÉTIERS Stade Jesse Owens – VAL-DE-REUIL Mardi 26 mai 2015 – 13H00

 
 
FORUM DES MÉTIERS Stade Jesse Owens – VAL-DE-REUIL   Mardi 26 mai 2015 – 13H00

J’ai participé, ce jour, à l’inauguration du forum des métiers de Val-de-Reuil. Ce forum fait suite aux états généraux de l’emploi conduits par la municipalité de Val-de-Reuil en octobre 2014.

Le préfet communique

Cet événement a été l’occasion, pour le préfet, de rappeler que, dans l’Eure, un peu plus de 32 000 demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle emploi en « catégorie A » dont 25% d’entre eux ont plus de 50 ans, ce qui marque une forte exposition des seniors au chômage qui touche également les moins de 25 ans (18 % des chômeurs).

Dans ce contexte, les politiques publiques de l’emploi des jeunes avec les emplois d’avenir, les contrats aidés, les contrats de génération, la Garantie jeunes, le CIE « starter » ont un rôle primordial, et l’Eure a pu bénéficier, au bénéfice de ses forces économiques, d’un effort budgétaire de l’Etat à hauteur de plusieurs dizaines de milliers d’euros en année pleine et tous dispositifs confondus, dont plus de 17 millions d’euros l’an passé pour les seuls contrats aidés qui s’ajoutent aux 14 millions d’euros qui ont accompagné les emplois d’avenir en 2014.

La formation est également au cœur de l’action du Gouvernement pour permettre l’insertion professionnelle de toute la jeunesse, avec un objectif fixé de 500 000 apprentis d’ici à 2017 en France. La formation par alternance doit être encouragée, c’est une formation solide, qui allie théorie et pratique. En Haute-Normandie, dans les douze mois qui suivent la fin de leur contrat d’apprentissage 64% des jeunes apprentis trouvent un emploi en CDD ou en CDI.

Je tiens également à souligner que, pour les entreprises, l’apprentissage est une solution qui permet de recruter de jeunes collaborateurs formés et totalement adaptés aux besoins de l’entreprise et aux offres d’emploi correspondantes. De nouvelles aides à l’embauche viennent par ailleurs d’être créées pour permettre aux chefs d’entreprise de développer leur entreprise avec l’apprentissage.

Avec huit centres de formation d’apprentis pour une capacité d’accueil de 4 780 apprentis, le département de l’’Eure est prêt à relever ce nouveau défi du développement de l’apprentissage qui nécessite un engagement collectif de l’ensemble des partenaires publics et privés.

René BIDAL