Actualités

Inauguration de la réhabilitation du moulin de Martagny en mairie et salle communale

 

L'Etat s'engage fortement en faveur des collectivités. Ainsi, ces dernières seront dotées de capacités nouvelles pour engager des investissements, porteurs de développement, de croissance et d’emploi dans les territoires ; Le Président de la République a annoncé lors du comité interministériel aux ruralités du 14 septembre 2015, que le projet de loi de finances proposera la création, en 2016, d’un fonds doté d’un milliard d’euros pour soutenir les projets portés par les communes et les intercommunalités dont une enveloppe de 500 M€ consacrée à de grandes priorités d’investissement définies entre l’Etat et les communes et intercommunalitéset une enveloppe de 500 millions d’euros, spécifiquement dédiée aux territoires ruraux et aux villes, petites et moyennes avec notamment un soutien aux projets portés par les petites communes, via la dotation d’équipement des territoires ruraux, qui bénéficiera, en 2016 comme en 2015, d’un abondement exceptionnel de 200 millions d’euros, pour être portée à 816 millions d’euros.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la réhabilitation de la mairie et de la salle communale de Martagny, désormais installées dans un ancien moulin restauré et que j’ai inaugurées samedi dernier.

En effet, la commune dont la démographie et l’activité associative se sont développées au cours des dix dernières années, composait avec des locaux inadaptés. L’État a donc participé au financement de ce projet structurant à hauteur de 184 450 € (28 % du coût global de l’opération) au titre de la dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR) - dans l'Eure, le montant versé au titre de la DETR a augmenté de 43,75%, passant de 8 008 527 € en 2014 à 11 512 459 € en 2015 - et de 20 600 € au titre de la subvention pour travaux divers d’intérêt local (TDIL).

Je salue la concrétisation de ce projet dans lequel les financements de l’État permettent de favoriser l’installation de nouveaux équipements venant renforcer l’attractivité du territoire et confirmant le rôle moteur de la commune dans la vie socio-économique locale.

 

René Bidal