Actualités

Les prochaines baisses d'impôt expliquées en une infographie

 
Les prochaines baisses d'impôt expliquées en une infographie

Le Gouvernement agit pour vous. Quelles réductions d'impôt ?Ce qu'on a déjà fait :Baisse des impôts pour : 4,2 millions de ménages, 2 millions sont sortis de l'impôt sur le revenu.

Dès septembre 2014, l'impôt sur le revenu de 4,2 millions de ménages, soit 1 ménage payant cet impôt sur 5, a baissé. Parmi eux, 2 millions sont sortis de l'impôt sur le revenu.
Qui est concerné ? Les ménages dont le salaire mensuel est inférieur à 1 250 euros net par adulte.
Combien est-ce que ça représente ?
Cette réduction d'impôt représente jusqu'à 350 euros d'impôt sur le revenu en moins pour une personne seule, 700 euros pour un couple.
Le cas d'un salarié célibataire. Un salarié célibataire payé au Smic a vu son impôt totalement annulé en septembre 2014, alors qu'il payait environ 100 euros d'impôt sur le revenu.
Le cas d'un couple de salariés. Un couple de salariés payés au Smic effectuant chacun 12 heures supplémentaires par mois, a vu son impôt annulé, alors qu'il était avant d'environ 350 euros.
Le cas d'un couple de retraités. L'impôt d'un couple de retraités touchant chacun une pension de 1 200 euros a été réduit. Ils payaient environ 1 000 euros avant, et ne paient plus qu'environ 300 euros depuis septembre.
Ce qu'on va faire :
Le nouveau budget pour 2015, présenté le 1er octobre en Conseil des ministres, prévoit de nouvelles baisses d'impôt pour les ménages.
Baisse d'impôt pour un foyer sur 2. Au total parmi les foyers payant l'impôt sur le revenu, environ 1 foyer sur 2 bénéficiera de baisses d'impôts en 2014 et 2015, soit 9 millions de foyers dont 3 millions qui ne paieront pas d'impôt.
Pour plus de 6 millions de ménages, soit 1 ménage sur 3 parmi ceux qui paient l'impôt sur le revenu, l'impôt sera plus bas en 2015 qu'en 2014.
La première tranche du barème de l'impôt sur le revenu est supprimée : cela signifie notamment que toutes les personnes dont le revenu imposable est inférieur à 9690 euros sortiront de l'impôt sur le revenu, alors qu'elles pouvaient jusqu'ici être imposables à 5,5%. L'allègement de l'impôt sur le revenu des ménages modestes et moyens est, par ailleurs, renforcé (mécanisme de décote).
Qui est concerné ? En tout, la mesure bénéficiera à 1 foyer (fiscal) sur 2, et ne touchera que les foyers modestes et moyens sans aucun impact pour les autres (ni bénéfice ni augmentation d'impôt).
Parmi les ménages payant l'impôt sur le revenu en 2013, près d'un sur deux bénéficiera de baisses d'impôt en 2014 et 2015. Cette mesure est mise en œuvre sans que son financement ne pèse sur les ménages plus aisés, pour lesquels, elle n'a aucun impact. Ceux-ci bénéficieront, en outre, comme l'ensemble des contribuables, de la réindexation du barème de l'impôt sur l'évolution des prix, gelé par le gouvernement précédent.
Combien est-ce que ça représente ?
Moins 220 euros pour un salarié célibataire. Un salarié célibataire gagnant 1350 euros nets mensuels verra son impôt sur le revenu presque divisé par deux, de 500 euros en 2014 à 280 euros en 2015.
Moins 750 euros pour un couple de salariés. Un couple d'actifs avec deux enfants, dont le revenu total est de 3160 euros par mois, verra son impôt sur le revenu entièrement annulé, alors qu'il est de 750 euros aujourd'hui.
Moins 300 euros pour un couple de retraités. Un couple de retraités percevant chacun 1350 euros de pensions verra son impôt sur le revenu baisser de 1 500 euros à 1 200 euros.
"Nous baissons la pression fiscale car les impôts ont atteint un niveau insupportable pour les Français", Manuel Valls lors de sa déclaration de politique générale le 16 septembre 2014.

Accéder à l'infographie.