Actualités

Lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles Grossoeuvre - 13 juin 2015 - 15h à 23h

 
 
Pour la cinquième année consécutive, le Conseil départemental de l'Eure et la délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité s’unissent en matière de prévention contre les violences faites aux femmes et aux filles, lors d’un événement convivial et musical dans le cadre du festival « ça sonne à la porte », qui aura lieu à Grossoeuvre, le samedi 13 juin 2015 de 15h00 à 23h00.

Le préfet communique

Vous pourrez retrouver l’exposition faite par et pour les jeunes, née de ce partenariat, sous le chapiteau réservé aux associations. Les festivaliers bénéficieront des animations offertes sur le stand. Des quizz sur la juridiction en matière de violences et de discriminations homophobes ou sexistes, permettront au public de gagner des lots. Des juristes spécialisés sur la problématique des violences faites aux femmes et en droit de la famille, pourront également répondre aux questions des festivaliers.

L’ensemble de ces actions s’inscrit dans le cadre des efforts des partenaires,  réunis sous le Label « 2010, Grande Cause Nationale 2010 contre les violences faites aux femmes » (associations ADAEA/La Pause, CIDFF, La Cause des Enfants, l’ABRI, AAP, Mobil’Info CRIJ, Journal Globules, le Festival Rock, direction départementale des services de l’Education Nationale, Missions Locales, CHI Eure Seine).

Notre département n’est pas épargné par les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes et aux filles. En France, chaque année, les chiffres sont éloquents  :

- tous les 2,5 jours, en moyenne, une femme meurt sous les coups de son compagnon,

- 86 000 femmes sont victimes de viol, 

- les morts violentes dans le couple représentent 20,5% des faits d'homicide commis sur le plan national, 

- le coût de ce fléau est estimé à 2,5 millions d'euros (incluant les soins dispensés aux victimes, le traitement des plaintes et la prise en charge des traumatismes liés aux violences),

- environ 10% des femmes sont victimes de violences au sein du couple (violences physiques, sexuelles, morales, psychologiques, verbales…),

- le département de l’Eure n’est pas épargné, loin s’en faut, par un nombre important de mariages forcés ou arrangés.

René Bidal