Actualités

Renforcement des mesures de surveillance et de protection des oiseaux

 
Huit cas d'influenza aviaire dus au virus H5N8 ont été détectés dans trois pays voisins de la France depuis le début du mois de novembre. Des oiseaux migrateurs sont suspectés d'être à l'origine de ces cas.

Le ministre de l'agriculture a donc a pris la décision d’élever, par arrêté, le niveau de risque pour l’influenza aviaire qui était jusqu ‘à présent considéré comme faible, et de le qualifier désormais de modéré.

Il convient de noter qu’aucun cas de transmission de cette souche à l'homme n'a été recensé pour le virus H5N8 qui circule actuellement en Asie.

Ce changement de niveau vise essentiellement à protéger les élevages, le taux de mortalité chez les oiseaux étant élevé. Il implique de renforcer la surveillance des oiseaux et la protection des élevages dont les basses-cours. Ces animaux doivent désormais dans tous les cas être alimentés et abreuvés à l’abri.

De plus dans 56 communes de l'Eure (liste jointe) considérées comme à risque les animaux doivent être confinés. Des dérogations sont toutefois possibles pour les élevages de plus de 100 animaux. Les mesures touchent les détenteurs de basses-cours, les élevages et les détenteurs d'appelants.

Les maires des 56 communes prioritaires sont informés et communiqueront auprès des publics concernés. La fédération départementale des chasseurs va par ailleurs se rapprocher des chasseurs.

René BIDAL, préfet de l'Eure

> liste des 56 communes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb