Réglementation nationale

Ma commune sans pesticides à compter du 1er janvier 2017

 
 

A  compter  du  1er  janvier  2017,  l’usage  des  pesticides chimiques est interdit sur une grande partie des espaces ouverts au public. Votée dans le cadre de la loi de transition énergétique,  cette  mesure  constitue,  avec  la  loi  pour  la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, une avancée majeure pour la protection de la biodiversité et de la santé des populations.

La  nature  assure  d’innombrables  services  :  qualité  de  l’eau,  régénération des  sols,  pollinisation  des  plantes,  qualité  de  l’air...  Or,  les conséquences d’utilisation des pesticides dans les espaces publics ont un impact direct sur  les  écosystèmes.  Nous  consommons  une  quantité  trop  importante  de  ces produits,  que  ce  soit  pour  l’entretien  de  nos  espaces  verts,  de  la  voirie  ou des  jardins  particuliers  de  plus  17 millions  de  Français.  La  préservation  de la santé publique et de l’environnement est une priorité pour les collectivités territoriales. Nombre d’entre elles se mobilisent déjà depuis plusieurs années pour réduire l’usage des pesticides sur leurs espaces.

Sur le terrain, de très nombreuses initiatives, à l’instar de la démarche «Terre saine,  communes  sans  pesticides»  et  des  Territoires  à  énergie positive, montrent que la gestion des espaces publics sans pesticide est possible, à coût constant, grâce à la mobilisation des élus, l’implication des agents des services en  charge  des  espaces  verts  ou  de  la  voirie,  l’association  des  habitants.  Les collectivités locales sont d’excellents ambassadeurs pour montrer le chemin aux citoyens, pour qui l’usage de ces mêmes pesticides sera interdit à partir du 1er janvier 2019.

Pour en savoir plus consulter le guide des solutions ma commune sans pesticides.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/

https://www.ecophyto-pro.fr/