Projet de parc éolien à Malleville-sur-le-Bec

 
 
Projet de parc éolien à Malleville-sur-le-Bec

Le préfet de l’Eure rappelle son soutien aux énergies renouvelables

S'agissant des énergies renouvelables, le préfet de l’Eure est pleinement engagé dans le développement de l’énergie éolienne afin de tendre vers l’objectif national lié à la transition énergétique, soit 32 % d’énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie de la France à l' horizon 2030. Lors de ces trois dernières années, le nombre de parcs éoliens construits ou autorisés a doublé dans l’Eure.

Le projet de parc éolien à Malleville-sur-le-Bec n’a pas pu aboutir en raison de contraintes majeures liées à la sécurité aérienne et aux monuments historiques, contraintes qui avaient été signalées au pétitionnaire avant même le dépôt du dossier.

En amont et en aval de l’instruction, les services de l’État ont assisté la société pétitionnaire, notamment sur les contraintes liées au patrimoine et à l’aviation civile. A ce titre, le pétitionnaire a présenté un projet initial avec une hauteur d'éoliennes fixée à 150 m puis a modifié la version finale en portant cette hauteur à 165m sans consulter les organismes d’État concernés qui l'invitaient à ne pas dépasser une altitude maximale .

Depuis l’application de la procédure d’autorisation environnementale unique aux projets éoliens, un dialogue constructif se nourrit entre les services de l’État et l’ensemble des parties prenantes : pétitionnaires, élus et associations de protection de l’environnement.

Le préfet de l’Eure s’inscrit dans une démarche de facilitation de la tâche des porteurs de projet et souhaite s’appuyer sur des outils efficaces pour coordonner l’installation d’éoliennes dans l’Eure notamment par la mise en place d’un comité départemental des énergies renouvelables et par l’établissement d’une cartographie des projets éoliens intégrant les zones à contraintes.